rugby club bédarrides
contactez AS Bédarridessuivre ASB sur twitterforum as bédarrides

BEDARRIDES-CHATEAUNEUF NE CACHE PAS SES AMBITIONS

par asbWeb à propos de Thu, Jun 22 2017 04:26:00

Après avoir pris connaissance du recrutement (un seconde ligne de haut niveau est attendue) il ne fait aucun doute que Bédarrides-Châteauneuf avance des ambitions pour la saison à venir.

On ne recrute pas impunément des joueurs qui a évoluaient il y a peu en Pro D2, voire en Top 14 tel l’international Rémy Martin qui malgré ses 30 ans bien sonné et trois années sabbatiques doit avoir encore de beaux restes, ou bien en Fédérale 1 simplement pour faire de la figuration. Malgré cela du côté de comité directeur ou du staff technique, on ne s’emballe pas.  « Le potentiel est là, c’est vrai, encore faut-il que l’amalgame réussisse » tempère Philippe Daminiani, le président. « Restons calme et ne nous enflammons pas. Certes nous entendons jouer les premiers rôles et aller le plus loin possible mais attendons le premier bloc de trois matches, voire le second pour un faire un point sur  notre valeur. C’est là, et seulement là, que nous pourrons tirer un premier bilan. Nous avons ciblé notre recrutement sur des joueurs de valeurs, certes, mais pas n’importe lesquels, poursuit le président. Nous voulions des garçons qui soient dans le style du club, c’est-à-dire dur au mal, courageux avec de la personnalité. Mais quand on parle de personnalité, il faut s’attendre à tout. Alors gardons nous bien de tirer d’ores et déjà des plans sur la comète ».

Pour faciliter la prise de contact entre anciens et nouveaux et permettre à tout un chacun de faire connaissance et de bien s’imprégner du projet sportif, l’ASBC a convoqué l’effectif senior à une pré rentrée sportive. Durant les trois semaines à venir Mickaël Mabillon, l’entraîneur en chef, assisté de Guillaume Marquis et de Julien Charvet qui prendront en charge les avants, vont faire travailler tout le groupe. Du foncier, du physique, du jeu avec ballon, sans « rentre dedans » vont être au menu des trois séances hebdomadaires. Ensuite une pause de trois semaines sera accordée aux joueurs, mais avec un programme d’entretien en poche, qui dès la première semaine d’août se retrouveront sur le pré pour le lancement officiel de la saison. « Le recrutement ambitieux mené par les dirigeants répond à mon attente » souligne Mickaël Mabillon. «Nous avons les moyens pour bien figurer dans une poule qui sera encore une fois compliquée puisque au regard des effectifs des autres formations je constate tout le monde s’est renforcé. J’apprécie également que nous ayons pu conserver la majorité de nos joueurs cadres et qu’en fait nous enregistrons peu de départ. Dans un championnat où, comme nous avons pu le constater la saison dernière, les points de bonus ne sont pas négligeables, compter sur un groupe conséquent où tous les postes du n° 1 au n°15 ont été doublés, voire triplés, est très important ». 

Jean-Claude Thévot

Photos J-C.T 

Malgré la période précoce ils étaient nombreux à cette première prise de contact (https://flic.kr/p/VLxjTJ).

 Mickaël Mabillon (à gauche), entouré de Guillaume Marquis (au centre) et de Julien Charvet a présenté le programme à venir (https://flic.kr/p/UJUirW).   

TIROIR

Une poule de 11

Tout comme la saison dernière où suite au forfait de Saint-Etienne l’ASBC avait évolué dans une poule bancale à savoir 9 équipes au lieu de 10, cette année il en ira de même. En effet si toutes les poules de Fédérale 2 compteront 12 équipes, la poule 4 où vont évoluer les Castel-Bédarridais n’en comptera que 11, Aix UC, promu de Fédérale 3 a finalement refusé la montée. Côté départ à ce jour Ripert (arrêt), Mezdour (Martigues), Bariol (Les Angles), Combe ( ?), Yazid Chouchane ( Tricastin), Zhvania (retour en Géorgie) et Radosavljevic (Le Pontet)  ne porteront plus les couleurs de l’ASBC.   

L'ancien 3e ligne international Rémy Martin et Thierry Brana (ex-RCT notamment) rejoignent l'ASBC

par asbWeb à propos de Fri, Jun 09 2017 09:09:00

Voilà qui s'appelle un sacré coup ! L'AS Bédarrides-Châteauneuf vient d'enregistrer les arrivées de deux anciens joueurs du Top 14 dans ses rangs et pas des moindres. Il y a une semaine, nous avions d'abord révélé le recrutement de Thierry Brana, trois-quarts polyvalent passé notamment par le Stade Français, le RC Toulon (2010-2011), l'Union Bordeaux-Bègles et tout dernièrement Carcassonne (ProD2). Depuis hier soir, l'officialisation de la venue de cet ex-international jeunes s'est accompagnée de celle de Rémy Martin, qui fut un 3e ligne de référence dans divers clubs de l'élite (Stade Français lui aussi, Bayonne, Montpellier,...) mais aussi en équipe de France avec laquelle il a tout connu (Coupe du monde 2007, Tournois des Six Nations avec un Grand Chelem à la clé).

Si ces deux signatures peuvent être considérées comme assez inattendues, elles s'expliquent aussi très simplement. Il y a d'abord un lien amical direct avec le président de l'ASBC, Philippe Daminiani qui côtoie Rémy Martin depuis des années et qui connaît très bien la belle-famille de Thierry Brana implantée à Bédarrides. Et puis, pour chacun de ces deux joueurs, il y a un challenge personnel à mener à bien.

"Je sais à quoi m'attendre"

Directeur de deux galeries marchandes, dont une située à Orange, Martin, contraint de se retirer des terrains en janvier 2015 en raison d'une blessure aux cervicales avec Béziers, est devenu un amoureux du Vaucluse et de Châteauneuf-du-Pape où il vit dorénavant. Aussi, quand le président Daminiani l'a sollicité pour reprendre du service, il n'a pas tellement hésité longtemps.

"Dernièrement, il m'est arrivé de jouer au rugby avec les copains, confie le triple champion de France désormais tout à fait rétabli, et le fait de rechausser les crampons, justement, m'a donné envie. Comme je n'ai jamais arrêté la pratique du sport, j'ai dit 'banco' à Philippe. Mais attention, j'ai été clair : je veux m'amuser et prendre du plaisir avant tout. Ceci étant, comme je suis également un compétiteur, je me fixerai un challenge. En tout cas, j'aviserai au fur et à mesure." Dans un championnat de Fédérale 2 où les repères sont forcément différents. "Je sais à quoi m'attendre, ne cache pas l'ancien Bleu (37 ans). De toute façon, quand j'ai dû arrêter ma carrière pro, je savais que j'allais recommencer à jouer. Mais à quel niveau, à quel moment et où ? Pour ça, je n'avais rien planifié, en revanche."

"J'apporterai mon expérience"

Ce sera donc à l'ASBC. Avec Thierry Brana, une vieille connaissance du Stade Français et du Top 14. Papa de deux très jeunes enfants, ce dernier aspirait à se rapprocher de sa belle-famille à Bédarrides où le club, de plus, pouvait lui proposer un projet sportif intéressant avec la montée en Fédérale 1 en ligne de mire.

"Cela faisait plusieurs années déjà que Philippe (Daminiani) essayait de me convaincre, sourit celui qui a notamment porté le maillot rouge et noir du RCT sous la houlette de Philippe Saint-André. C'était le bon moment. De plus, pour moi, il y a un projet de reconversion professionnelle en vue et j'apporterai mon expérience dans l'encadrement de l'école de rugby. Concernant le terrain proprement dit, je n'ai que 31 ans et j'ai encore des jambes." Qui peuvent conduire l'ASBC vers les hauteurs de la Fédérale 2. Et plus haut encore.

Laurent Blanchard (La Provence-Presse)

Mouad Labbi (Romans) portera les couleurs de l’ASBC

par asbWeb à propos de Tue, May 16 2017 17:00:00
Avec un championnat à 12 clubs par poule d’où sortiront seulement quatre qualifiés pour deux relégués, la Fédérale 2 prend une autre dimension. Et ce d’autant plus, comme le fait remarquer Mickaël Mabillon, l’entraîneur des trois-quarts, que le niveau de cette division ne cesse de s’élever au fil des saisons tant et si bien que pour la majorité des clubs c’est la course à l’armement. Bédarrides-Châteauneuf qui entend jouer les premiers rôles, voire plus, n’échappe pas à la règle. Pas étonnant donc que Philippe Daminiani s’intéresse à des joueurs au pédigrée confirmé. La première recrue en est la meilleure preuve. En s’attachant les services de Mouad Labbi , le président de l’ASBC a frappé un grand coup. Ce centre, au gabarit de 3ème ligne (1,88 m pour 101 kg) est passé par Carcassonne et Narbonne en Pro D2 avant de poser son sac à Romans (Fédérale 1) où il était sous contrat pro. A 30 ans le joueur, qui  voulait prendre un peu de recul avec les contraintes du rugby professionnel, a été séduit par le projet du club Castel-Bédarridais. Partout où il est passé Mouad Labbi a fait grosse impression. Véritable perce muraille, centre très puissant, c’est une recrue de choix qui va apporter un plus incontestable à une ligne de trois-quarts en quête de perforateur comme peuvent l’être, toute proportion gardée, les Toulonnais Mathieu Bastareaud et Ma’a Nonu.

Jean-Claude Thévot

Photo J-C.T: Les deux entraîneurs Mickaël Mabillon (à gauche) et Julien Charrret vont pouvoir compter, avec Mouad Labbi, sur une élément de choix (https://flic.kr/p/UEAQNR)

 

Le nouveau staff technique a pied d’œuvre

par asbWeb à propos de Fri, May 12 2017 14:24:00

La saison est à peine terminée que les dirigeants de Bédarrides-Châteauneuf se sont déjà projetés dans le futur. Hier soir le nouveau staff technique a été présenté aux membres du comité directeur et à la presse. Si Mickaël Mabillon a été confirmé dans son rôle d’entraîneur des trois-quarts, dans la saison à venir il sera épaulé d’une part par Guillaume Marquis, déjà sur le banc après son arrêt de la compétition en raison de ses problèmes de santé (entorse cervicale récurrente), qui prendra en charge les avants, plus spécifiquement la mêlée et par Julien Charriet, lui aussi spécifique aux avants. Formé à Cavaillon  Julien Charriet a rejoint très jeune Castres où durant ses huit années passées au CO il a joué en junior Crabos, en Espoirs et en Top 14. Revenu en Provence avec un diplôme d’entraîneur en poche, il a pris en charge la sélection départementale U17 ?  Après une année sabbatique il a répondu à la sollicitation de Philippe Daminiani, le président de l’ASBC, qui cherchait à suppléer le départ, pour raison professionnelle de Cris Whayt.

Jean-ClaudeThévot

Photo J-C.T: Julien Charriet (à droite) intègre le staff technique de l’ASBC au côté de Mickaël Mabillon qu’il connaît de longue date (https://flic.kr/p/UESf9d).

1 | 2 | 3