rugby club bédarrides
contactez AS Bédarridessuivre ASB sur twitterforum as bédarrides

Le pack licence de l'école de rugby !

par asbWeb à propos de Sun, Sep 10 2017 08:16:00

Jharay Russell entraînera les avants

par asbWeb à propos de Fri, Sep 08 2017 17:13:00

Pour succéder à Chris Wayt, l’international Gallois, qui entraînait les avants de l’ASBC la saison dernière, Philippe Daminiani, le président, était à la recherche d’un entraîneur de gros calibre. C’est chose faite en la personne de Jharay Russell. Tout comme ils l’ont fait quand ils ont décidé d’étoffer l’effectif senior, les dirigeants n’ont pas fait dans la demi-mesure.

Jharay Russell a porté durant 25 saisons le maillot du MHR.Montpelier en Top 14 où il occupait le poste de 3ème ligne avant d’aller faire ses armes d’entraîneur, avec le bonheur que l’on sait, à La Voulte-Valence en Fédéral 1. « Le projet ambitieux qui m’a été proposé ma séduit, le club veut d’abord exister en Fédérale 2 et vise la Fédérale 1. Il en fallait pas plus pour me convaincre » signifie Jharay Russell. « La phase de conquête est primordiale dans le rugby, il faut qu’elle soit propre. Certes, poursuit-il, la touche est un secteur où j’ai le plus de prédilection car il permet de lancer du jeu plus facilement mais ce n’est pas pour autant qu’il faudra délaisser la mêlée ».

Hier soir pour sa première prise de contact avec le groupe Jharay Russell est entré directement dans le vif du sujet car dit-il « il faut rapidement mettre les choses en place,  il nous reste peu de temps avant le premier match de championnat ».

Jean-Claude Thévot

Photo J-C.T (https://flic.kr/p/XVRVBo)

Entouré par Philippe Daminiani, le président, et Mickaël Mabilon, l’entraîneur des trois-quarts, Jharay Russell est entré directement dans le vif du sujet.

ÉCOLE DE RUGBY

par asbWeb à propos de Thu, Sep 07 2017 06:36:00

Avec son recrutement haut de gamme l’ASBC sera un des prétendants à la Fédérale 1

par asbWeb à propos de Tue, Aug 22 2017 11:13:00

Voilà 9 ans que Bédarrides a quitté la Fédérale 1 après y avoir évolué 13 saisons consécutives. Pour les Bédarridais c’en était trop. Il importait donc d’y revenir au plus tôt. Seulement voilà, en raison de l’augmentation exponentielle des budgets la barre était trop haute pour le seul club des bords de l’Ouvèze. Seule une fusion avec un club voisin, et surtout ami, pouvait permettre de retrouver un niveau digne du rang des Vauclusiens. Deux saisons après la création de la nouvelle entité Bédarrides-Châteauneuf et tout autant d’échec aux pieds de la Fédérale 1, les dirigeants ont pris le taureau par les cornes  pour se doter d’un effectif qui ne laisse aucun doute sur leurs ambitions.

Mickaël Mabilon et Julien Charret, les deux entraîneurs sont les premiers satisfaits. « En terme de qualité on peut difficilement faire plus, il est certain qu’ils vont nous apporter beaucoup. En fait je ne m’attendais pas à ça, quand on t’annonce Rémy Martin ou Thierry Brana tu ouvres grand les yeux. Il n’empêche que nous n’avons pas pour autant tout révolutionnés. Il ne faut pas croire que nous avons trouvé un trésor dans le lit de l’Ouvèze et que nous avons délivrés des ponts d’or, nous avons simplement recruté malin puisque Rémy Martin résidait à Châteauneuf et Thierry Brana à Bédarrides. Nous aurions eu tort de ne pas saisir ces opportunités » précise Mickaël Mabilon. « Nous avions besoin de nous renforcer au niveau des trois quarts car incontestablement la saison dernière nous avions un déficit dans ce secteur. De plus, poursuit l’entraîneur des trois-quarts, nous avons bien compensés les départs, non programmés, des avants Nouhiaguet, Bariol et Herjean ce qui va nous permettre de disposer d’un groupe très compétitifs ». Dans une poule de 11 (Aix UC a refusé la montée) où  seules 4 équipes seront qualifiées il va falloir encore jouer des coudes pour accrocher un des quatre fauteuils. « La poule sera encore très dense avec en tête de gondole Nice qui a effectué un très gros recrutement et qui vise la montée. Saint-Jean en Royans et Châteaurenard ne sont pas en reste non plus, Montélimar a également bien recruté et il semblerait même que les promus sont ambitieux. Pour se qualifier, poursuit Mickaël Mabilon, il ne va pas falloir se louper sur les bonus, tant offensifs que défensifs. Certes tout comme la saison dernière nous entendons jouer les premiers rôles mais contrairement à ce qu’il se dit ça et là, je ne me positionne pas comme le favori de la poule » conclut l’entraîneur des trois quarts.

Jean-Claude Thévot

Photos J-C.T : (https://flic.kr/p/XGTRoQL’ASBC a bouclé un recrutement de qualité pour une équipe à la hauteur des ambitions du club.

LES MOUVEMENTS

Arrivés:

Rémy Martin, 3ème ligne,  (International, champion de France avec le Stade Français…), Thierry Brana, centre,  (RC.oulon, Carcassonne Pro D), Mouad Labbi, centre,  (Valence-Romans, Fédérale 1), Alex Carbonnel, 3ème ligne,  (Provence Rugby, Fédérale 1 Elite), Sami Rezgui, centre,  (St.Jean en Royan), Clément Chabanne, ½ de mêlée,  (Montélimar), Didier Johan, pilier, (Tricastin), Ludovic Zanini, talonneur, (Tricastin), Valentin Perret, 3ème ligne (Le Teil), Adrien Fantozzi, ¾ (Espoir Béziers Pro D2), Jay Havelu, 3ème ligne (Tongien, 1ère division Japon), Anthony Labatut, ½ ouverture (Tricastin, Darius Vaitkevicius, 2ème ligne (1ère division Lithuanie).

Départs:

Nouhiaguet, 3ème ligne,  (Villeurbanne), Bariol, 3ème ligne, (Les Angles), Combe et Ripert, 3ème ligne, (Monteux), Herjean, 2ème ligne (mutation professionnelle en région Parisienne), Zhvana, pilier, (retour en Georgie), Yazid Chouchane, ¾ (Tricastin). 

UN COMITE DIRECTEUR POUR VOIR PLUS LOIN

par asbWeb à propos de Sun, Aug 20 2017 06:13:00

Mais avant de renforcer le secteur sportif l’ASBC a élargi le comité directeur avec les arrivées de Stéphane Rozier au poste de directeur technique,  de Frédéric Vaudo, vice-président en charge du domaine sportif et d’Eric Labatut, le « monsieur détail » du secteur sportif, le tout chapeauté par Philippe Daminiani, l’emblématique président porteur de la fusion entre l’AS.Bédarrides et le RC.Châteauneuf du Pape. « Directeur technique est un bien grand mot. Je viens tout simplement apporter mon expérience pour donner un coup de main à Philippe (Daminiani) qui est un grand ami» précise Stéphane Rozier. « En fait, poursuit-il, j’étais en fin de cycle à Tricastin et je comptais me poser un peu. Mais le président a su trouver les mots pour me décider à venir aider le club à passer un palier supplémentaire. Quand on prend en compte le recrutement on voit très bien que l’ASBC a des ambitions. Mon rôle consistera à  aider les entraîneurs dans leur tâche au quotidien en leur donnant un maximum de moyens pour qu’il puisse mettre en place le projet de jeu que nous avons définis ensemble ». Un projet qui veut faire la part belle au jeu de mouvement pour que joueurs et spectateurs prennent du plaisir sans pour autant bruler les étapes. « Il faut tout d’abord être solide sur les bases de conquête car il ne faut pas perdre de vue que la Fédérale 2 c’est avant tout du combat. Mais avec  le recrutement que nous avons effectués derrière avec des joueurs qui ont une belle expérience du haut niveau nous disposons de joueurs cadres à même de donner du volume à notre jeu. En clair nous avons les moyens de faire quelque chose de grand mais pour cela il faut une mêlée solide, un bon alignement et une défense bien en place » conclut Stéphane Rozier.

Photo: https://flic.kr/p/Xhw3Uw

Jean-Claude Thévot 

BEDARRIDES-CHATEAUNEUF NE CACHE PAS SES AMBITIONS

par asbWeb à propos de Thu, Jun 22 2017 04:26:00

Après avoir pris connaissance du recrutement (un seconde ligne de haut niveau est attendue) il ne fait aucun doute que Bédarrides-Châteauneuf avance des ambitions pour la saison à venir.

On ne recrute pas impunément des joueurs qui a évoluaient il y a peu en Pro D2, voire en Top 14 tel l’international Rémy Martin qui malgré ses 30 ans bien sonné et trois années sabbatiques doit avoir encore de beaux restes, ou bien en Fédérale 1 simplement pour faire de la figuration. Malgré cela du côté de comité directeur ou du staff technique, on ne s’emballe pas.  « Le potentiel est là, c’est vrai, encore faut-il que l’amalgame réussisse » tempère Philippe Daminiani, le président. « Restons calme et ne nous enflammons pas. Certes nous entendons jouer les premiers rôles et aller le plus loin possible mais attendons le premier bloc de trois matches, voire le second pour un faire un point sur  notre valeur. C’est là, et seulement là, que nous pourrons tirer un premier bilan. Nous avons ciblé notre recrutement sur des joueurs de valeurs, certes, mais pas n’importe lesquels, poursuit le président. Nous voulions des garçons qui soient dans le style du club, c’est-à-dire dur au mal, courageux avec de la personnalité. Mais quand on parle de personnalité, il faut s’attendre à tout. Alors gardons nous bien de tirer d’ores et déjà des plans sur la comète ».

Pour faciliter la prise de contact entre anciens et nouveaux et permettre à tout un chacun de faire connaissance et de bien s’imprégner du projet sportif, l’ASBC a convoqué l’effectif senior à une pré rentrée sportive. Durant les trois semaines à venir Mickaël Mabillon, l’entraîneur en chef, assisté de Guillaume Marquis et de Julien Charvet qui prendront en charge les avants, vont faire travailler tout le groupe. Du foncier, du physique, du jeu avec ballon, sans « rentre dedans » vont être au menu des trois séances hebdomadaires. Ensuite une pause de trois semaines sera accordée aux joueurs, mais avec un programme d’entretien en poche, qui dès la première semaine d’août se retrouveront sur le pré pour le lancement officiel de la saison. « Le recrutement ambitieux mené par les dirigeants répond à mon attente » souligne Mickaël Mabillon. «Nous avons les moyens pour bien figurer dans une poule qui sera encore une fois compliquée puisque au regard des effectifs des autres formations je constate tout le monde s’est renforcé. J’apprécie également que nous ayons pu conserver la majorité de nos joueurs cadres et qu’en fait nous enregistrons peu de départ. Dans un championnat où, comme nous avons pu le constater la saison dernière, les points de bonus ne sont pas négligeables, compter sur un groupe conséquent où tous les postes du n° 1 au n°15 ont été doublés, voire triplés, est très important ». 

Jean-Claude Thévot

Photos J-C.T 

Malgré la période précoce ils étaient nombreux à cette première prise de contact (https://flic.kr/p/VLxjTJ).

 Mickaël Mabillon (à gauche), entouré de Guillaume Marquis (au centre) et de Julien Charvet a présenté le programme à venir (https://flic.kr/p/UJUirW).   

TIROIR

Une poule de 11

Tout comme la saison dernière où suite au forfait de Saint-Etienne l’ASBC avait évolué dans une poule bancale à savoir 9 équipes au lieu de 10, cette année il en ira de même. En effet si toutes les poules de Fédérale 2 compteront 12 équipes, la poule 4 où vont évoluer les Castel-Bédarridais n’en comptera que 11, Aix UC, promu de Fédérale 3 a finalement refusé la montée. Côté départ à ce jour Ripert (arrêt), Mezdour (Martigues), Bariol (Les Angles), Combe ( ?), Yazid Chouchane ( Tricastin), Zhvania (retour en Géorgie) et Radosavljevic (Le Pontet)  ne porteront plus les couleurs de l’ASBC.   

1 | 2 | 3 | 4 | 5