rugby club bédarrides
contactez AS Bédarridessuivre ASB sur twitterforum as bédarrides

Alex Carbonnel, le Monsieur plus du pack

par asbWeb à propos de Thu, May 03 2018 07:54:00

Il y a une décennie, voire plus, un célèbre fabriquant de petit sablé avait un « Monsieur Plus ». Vous savez celui qui sans faire de bruit, sans se faire remarquer par personne apportait un plus dans l’emballage final. Eh bien Bédarrides-Châteauneuf a lui aussi son « Monsieur Plus » au sein du pack.

Quelque soit le poste que les entraîneurs lui attribue, 2ème  ou 3ème  ligne Alex Carbonnel plane au dessus du lot. Formé à l’USAP 84 Alex Carbonnel est rapidement repéré par les sergents recruteurs du Pays d’Aix puis par ceux de Clermont-Auvergne au sein duquel il intègre le pôle Espoir du champion de France 2017 avant de revenir jouer à Provence Rugby en Fédéral 1 Elite et ensuite à l’ASBC. «Pourquoi Bédarrides-Châteauneuf ? Tout simplement parce que cela me donnait une opportunité de revenir dans ma famille tout en retrouvant un rugby moins contraignant que le rugby professionnel. De plus, complète Alex Carbonnel, le projet du club et les valeurs qu’il représente me convenait. Ici on évolue dans une ambiance familiale tant sur le terrain qu’en dehors alors que dans le monde professionnel il n’est question que rugby du matin au soir. En fait il n’y a plus de temps pour les à côtés ». Il n’empêche que malgré cela, sportivement,  Alex Carbonnel y trouve son compte. « Je m’attendais à pire en Fédérale 2 en particulier ici à Bédarrides avec cette réputation de rudesse qui colle au club mais je constate qu’il n’en est rien, avec le recrutement effectué et le jeu mis en place par les deux entraîneurs on prend du plaisir sur le pré ».

La phase de brassage terminée, dimanche place aux matches couperets qui ouvrent la porte à la Fédérale 1, objectif avoué depuis le début de saison par le comité directeur. « La série de matches reportés nous a quelque peu perturbé mais là nous avons retrouvé notre allant et c’est de bonne augure avant les rencontres qui arrivent. Je pense que nous avons les moyens de passer ces tours et d’atteindre l’objectif fixé ». Dès dimanche à Voiron pour le match aller de ces 16ème finale on sera fixé.

Jean-Claude Thévot

Photo JCT (https://flic.kr/p/23orVU1)

L’ASBC veut retrouver de l’allant avant les futures joutes

par asbWeb à propos de Sat, Apr 21 2018 13:21:00

Bédarrides : Vergnes-Agro-Didier; Carrier (cap) - Vaitkevicius ; Carbonnel-Bertrand-Martin ; Lombarteix  (m)-Roche (o) ; Brana-Labbi-Boghossian-Chouchane; Franquine. Remplaçants : Barbe, Langlade, Fournier, Marc et Brian  M.Mortelette, Daminiani, Rezgy.
Entraîneurs : M.Mabillon, J.Russel

Débutée le 17 septembre la première phase du championnat prend fin cet après-midi avec la réception d’Annonay à Châteauneuf-du-Pape, seule équipe à avoir battu Bédarrides-Châteauneuf lors de la dernière journée de la phase aller. Ce jour là les Ardéchois avaient réalisé un authentique exploit puisque même Nice, l’intouchable, avait dû concéder le match nul  à domicile à l’ASBC.

Si la première partie du championnat avait été en tout points remarquable avec 10 victoires, un nul et une défaite, la phase retour a été un peu plus compliquée pour les Castel-Bédarridais qui ont enregistré 4 défaites supplémentaires et quelques succès tirés par les cheveux. IL n’empêche que le bilan à ce jour est des plus satisfaisant avec 546 points marqués contre 305 encaissés, 65 essais inscrits pour 33 encaissés, 7 bonus offensif et 2 bonus défensif et une seconde place occupée sans discontinuer depuis la première journée.

Face à Annonay quand bien même les Castel-Bédarridais auront déjà la tête ailleurs, vers Annecy le probable adversaire du premier tour de la phase finale, il y a fort à parier qu’ils vont vouloir régler des comptes avec une formation qui lui avait réservé un accueil pour le moins « musclé ». Ce jour là la chaleur n’était pas que dans le cœur des Ardéchois, elle était aussi sur le pré. « Nous sommes conscient que depuis quelques matches, le fait d’être qualifié de longue date,  nous avons un peu baissé le pied » concède Mickaël Mabillon. « Nous avons fait tourner l’effectif pour offrir à chaque joueur une opportunité de se mettre en évidence car il y avait des places à prendre. Nous voulions que les joueurs se prennent en charge. A partir d’aujourd’hui il importe que nous retrouvions de l’allant et que nous passions en mode phase finale » conclut l’entraîneur des trois-quarts. C’est dans ce but que l’équipe alignée ressemble, à peu d’élément près, à ce qu’il se fait de mieux à ce jour.

Jean-Claude Thévot

Photo J-C.T (https://flic.kr/p/252isND) A Annonay l’international Rémy Martin avait été « particulièrement soigné ». Pas certain qu’aujourd’hui il en soit de même.

Pour la mise à jour du calendrier l’ASBC se déplace décontracté

par asbWeb à propos de Sat, Apr 14 2018 06:42:00

Bédarrides : Vergnes-Zanini-Langlade ; Carrier (cap) - Vaitkevicius ; Bertrand-Martin - Havelu ; Chabanes (m) Lombarteix  (o) ; Brana-Momo Aguogue-Fantozzi-Rezgui; Chouchane. Remplaçants : Barbe,  Agro, Fournier, Barneron, M.Mortelette, Boghossian, Audric
Entraîneurs : M.Mabillon, J.Russel

En raison des conditions climatiques (neige dans la Drôme) le déplacement de Bédarrides-Châteauneuf dans le cadre de la 19 ème  à St.Jean-en-Royan a été reporté ce jour.

Qu’attendre de cette rencontre entre deux équipes qui sont d’ores et déjà qualifiées pour les phases finales ? Tout simplement qu’elles livrent un bon match sans pression du résultat. Côté ASBC cela ne fait aucun doute, le club qui  avait besoin de se rassurer après quelques matches pas très aboutis, a ramené de Tricastin une victoire bien plus  importante qu’il n’y parait, pas tant d’un point de vue comptable mais plutôt du point de vue confiance. Il n’a échappé à personne qu’il fallait une sacrée détermination pour renverser à 5 minutes de la fin un résultat qui, pourtant, paraissait acquis à l’adversaire. Toutefois on saurait trop conseiller aux Castel-Bédarridais de ne pas se déplacer la fleur au fusil au pied du Vercors car il ne fait aucun doute que les Drômois ont encore en travers de la gorge les 46 points qu’ils ont ramené dans leur valise des Verdeaux. «Nous nous déplaçons pour faire un résultat et nous étalonner face à une équipe que nous risquons de rencontrer durant les phases finales. De plus, poursuit Mickaël Mabillon, nous devons monter en puissance et prendre du rythme en vue des phases finales ».

Les propos de l’entraîneur des trois-quarts sont corroborés par l’équipe alignée qui est on ne peu plus compétitive tout en permettant de faire quelques essais. On note entre autre le positionnement de Lombarteix à l’ouverture, l’association d’une paire de centre, Momo-Aguogue-Fantozzi, la confirmation de Chouchane à l’arrière, la titularisation du jeun 3ème ligne Bertrand, entré en cours de match au Tricastin et surtout le retour de Rémy Martin, enfin libéré de ses obligations professionnelles.

Jean-Claude Thévot

Photo J-C.T (https://flic.kr/p/Gub5vc) Entré en cours de match au Tricastin, le jeune Bertand (au centre en soutien de Labbi) est titularisé à l’aile de la 3ème ligne

Un seul point suffit au bonheur de l’ASBC

par asbWeb à propos de Mon, Apr 09 2018 07:59:00

Arbitre : M.Pasteur (Bourgogne)

Pour Bédarrides : 2 essais Carrier (18), Zanini (73), 1 transformation (73), 3 pénalités (5, 17, 40) Lombarteix.
Pour Tricastin : 3 essais Mestre (31), collectif (52), Soulerin (69), 1 transformation (31), 1 pénalité (48) Gomez.
Cartons blancs : Tricastin : Bives (17),  Da Costa (47), Pereyron (72).  Bédarrides-Châteauneuf : AZgro (69).
Carton jaune :
Bédarrides-Châteauneuf : Chouchane (69)

Bédarrides : Vergnes-Zanini-Didier ; Carrier (cap) - Vaitkevicius ; Carbonnel-Chérif - Havelu, ; Lombarteix (m) )- Labbi (o) ; M.Mortelette - Boghossian- Momo Aguogue-Daminiani; Chouchane. Entrés en cours de match : Langlade, Agro, Bertrand, B.Mortelette, Chabanes, Roche, Brana
Entraîneurs : M.Mabillon, J.Russel

Tricastin : Bives-C.Guichet-Pereyron : Da Costa-A.Guichet ; Duchaud-D’aiguevives de Malaret-Ferdinand ; Renard (m)-Mestre (o) ; Mendes Tavarès-Thévenot-Chouchane ; Tormo. Entrés en cours de match : Finistrosa, Gihr, Ageron, Soulerin, Belgat, Socie, Dakour.

 Après sa défaite  à Saint-Raphaël Bédarrides-Châteauneuf avait fait de ce cours déplacement une priorité, seule la victoire importait. « Gagner ici c’était essentiel, on ne retiendra que le succès » lâchait, un rien soulagé, Philippe Daminiani, le président. Il en allait de même pour Mickaël Mabillon, l’entraîneur : « On savait que venir gagner à Tricastin ne serait pas une mince affaire. Nous avons fait le match qui fallait sur la base d’un jeu dès plus simple. Je sens qu’avec cette victoire le groupe s’est resserré ».

Il fallait effectivement avoir le coude bien serré pour reprendre le score à 7 minutes du final après 35 minutes, en seconde période, compliquées passées dans son propre camp. Pourtant l’affaire ne pouvait mieux se présenter à la pause. Maître son sujet Bédarrides-Châteauneuf appliquait les consignes à la lettre.  Conquête, occupation du terrain, défense et discipline permettaient à l’ASBC de mener au score grâce à 3 pénalités de (5, 17, 40) de Lombrateix et surtout un essai somptueux de Carrier. Sur le renvoi de la seconde pénalité de Lombrateix, Brana récupérait le ballon et tel « Buzz l’Eclair » passait toute la défense du Tricastin en revue pour offrir, 60 m plus loin, un ballon en or que la capitaine Carrier est allé déposer derrière la ligne.

Au vue de cette période on pensait que l’ASBC allait vite enfoncer le clou. Il n’en fut rien. En fait le match a basculé à 52ème minute sur un fait de jeu. Touche de pénalité pour Tricastin, ballon porté et gros tas derrière la ligne. Dans un premier temps M.Pasteur refuse l’essai et donne une mêlée à Bédarrides-Châteauneuf, sauf que sur l’intervention de son assistant (officiel) à la touche il revient sur sa décision et accorde finalement l’essai aux locaux. Dès lors les Castel-Bédarridais vont en perdre leur rugby et faire tout et n’importe quoi et ce d’autant plus que le référé va mettre souvent la main à la poche et pénaliser les Vauclusiens par des cartons, obligeant ces derniers à jouer à 13 contre 15. Ce dont va profiter Tricastin pour porter derrière la ligne Soulerin suite à une touche de pénalité. A 20-14 à 10 minutes de la fin on pensait que les carottes étaient cuites. Que nenni. Acculé Tricastin commet la faute de trop. Touche de pénalité, ballon porté, Zanini point en coin. Le reste c’est Lombarteix qui l’écrit en passant la transformation de la gagne d’un essai marqué en coin.

Jean-Claude Thévot

Photo J-C.T (https://flic.kr/p/23dUv8o) Avec ses 3 pénalités et sa transformation dans un angle impossible Lombarteix a sauvé, sur le plan comptable, les meubles.

L’ASBC a toutes les raisons de craindre Tricastin

par asbWeb à propos de Sat, Apr 07 2018 23:00:00

Après la défaite de Bédarrides-Châteauneuf à Saint-Raphaël l’inquiétude est de mise pour ce match face à Tricastin. Pour une formation qui prétend à la Fédérale 1 ça fait, un peu, tache. Alors qu’espérer d’une équipe qui au fil des rencontres voit son jeu se déliter (exception faite de l’opposition face à Nice) et qui prend plus de 30 points contre St-Raphaël-Fréjus (32-17), une formation qui n’avait plus rien à attendre de la qualification, ni rien à craindre de la relégation, et qui plus est a évolué à 14 toute la seconde période suite au carton rouge adressé à un de leur pilier ? Quelle se ressaisisse. Mais en a-t-elle les moyens ? Pour Philippe Daminiani, cela ne fait aucun doute.  « J’étais déçu, certes,  mais pas pour autant en colère car nous prenons 4 essais sur des interceptions et non suite à des actions construites par nos adversaires. Par contre, poursuit le président, j’espère qu’aujourd’hui nous allons relever la tête. D’une part parce que ça ferait un bien fou à tout le monde et surtout ça nous rassurerait et d’autre part pour stopper cette spirale de la défaite. Il ne faut plus se cacher derrière cette seconde place qui ne peut plus nous échapper et reprendre goût à la victoire afin d’aborder les phases finales avec un gros moral ».

Mickaël Mabillon regrettait également « ses 4 essais à zéro passe » mais déplorait aussi « un manque de rigueur » et de nombreux ballons tombés. L’entraîneur des trois-quarts se veut donc plus rationnel. « Il importe dès maintenant de revenir aux fondamentaux du rugby c’est-à-dire plus de combat et un jeu super simple ». Pour ce cours déplacement le staff technique procède de nouveau à une revue d’effectif afin « de voir le plus de joueurs possibles avant les phases finales » indique Mickaël Mabillon.

Jean-Claude Thévot

 

Bédarrides : Vergnes-Zanini-Didier ; Carrier (cap) - Vaitkevicius ; Carbonnel-Chérif - Havelu, ; Lombarteix (m) )- Labbi(o) ; M.Mortelette - Boghossian- Momo Aguogue-Daminiani; Chouchane. Remplaçants : Langlade, Agro, Bertrand, B.Mortelette, Chabanes, Roche, Brana
Entraîneurs : M.Mabillon, J.Russel

Photo J-C.T(https://flic.kr/p/E38g5N) Au match aller Havelu (ballon en main) et capitaine Carrier avaient eu toutes les peines du monde pour venir à bout de Tricastin ? Qu’en sera-t-il aujourd’hui ?

Johan Didier, le retour de l’enfant prodigue

par asbWeb à propos de Fri, Apr 06 2018 08:44:00

Les bons joueurs de rugby ne sortent pas forcement du sud-ouest, la Lorraine est également, à moindre échelle certes, une région formatrice. Pour preuve Johan Didier, le pilier de Bédarrides-Châteauneuf qui tous les dimanches crève l’écran a touché son premier ballon à Metz.

Mais ce n’est pas dans sa région formatrice qu’il s’est fait remarquer. Avant de poser ses valises en Vaucluse cette saison notre Lorrain bon teint a foulé les pelouses de Chalon-sur-Saone, du Pays d’Aix, du RC.Toulon et du Tricastin. « Le discours de Philippe Daminiani, couplé aux arrivées de Ludovic Zanini et de Fred Rozier, m’a séduit et ce d’autant plus que je savais le club ambitieux » précise Johan Didier. Un choix qu’il ne regrette nullement. « Cela correspond à mon attente. Le club est familial, j’ai été très bien accueilli, tous ceux qui l’ont rejoint cette année vous tiendront le même discours que moi » ajoute-t-il.

Dimanche l’ASBC se déplace à Tricastin. Qu’en pense l’intéressé lui qui a porté 3 saisons durant le maillot du club Drômois. « La page est tournée. J’ai fait ce que j’avais à faire dans ce club que j’ai quitté correctement sans aucune amertume ». Quant à l’approche de la rencontre et les craintes qu’elle engendre, surtout après cette période de moins bien pour l’ASBC, Johan Didier sait que sera compliqué. « C’est un groupe d’un très bon niveau composé de joueurs qui ne lâchent rien et qui s’accrochent jusqu’au bout comme on a pu le voir lors du match aller et ce d’autant plus qu’ils peuvent encore se qualifier. Pour notre part, poursuit le pilar, nous devons déjà nous projeter vers les phases finales et profiter de ces matches pour nous y préparer ».  Effectivement on ne saurait être plus lucide.

Jean-Claude Thévot

Photo: https://flic.kr/p/HekMHi

2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10