rugby club bédarrides
contactez AS Bédarridessuivre ASB sur twitterforum as bédarrides

Avec son recrutement haut de gamme l’ASBC sera un des prétendants à la Fédérale 1

IMG_336819.JPG

Voilà 9 ans que Bédarrides a quitté la Fédérale 1 après y avoir évolué 13 saisons consécutives. Pour les Bédarridais c’en était trop. Il importait donc d’y revenir au plus tôt. Seulement voilà, en raison de l’augmentation exponentielle des budgets la barre était trop haute pour le seul club des bords de l’Ouvèze. Seule une fusion avec un club voisin, et surtout ami, pouvait permettre de retrouver un niveau digne du rang des Vauclusiens. Deux saisons après la création de la nouvelle entité Bédarrides-Châteauneuf et tout autant d’échec aux pieds de la Fédérale 1, les dirigeants ont pris le taureau par les cornes  pour se doter d’un effectif qui ne laisse aucun doute sur leurs ambitions.

Mickaël Mabilon et Julien Charret, les deux entraîneurs sont les premiers satisfaits. « En terme de qualité on peut difficilement faire plus, il est certain qu’ils vont nous apporter beaucoup. En fait je ne m’attendais pas à ça, quand on t’annonce Rémy Martin ou Thierry Brana tu ouvres grand les yeux. Il n’empêche que nous n’avons pas pour autant tout révolutionnés. Il ne faut pas croire que nous avons trouvé un trésor dans le lit de l’Ouvèze et que nous avons délivrés des ponts d’or, nous avons simplement recruté malin puisque Rémy Martin résidait à Châteauneuf et Thierry Brana à Bédarrides. Nous aurions eu tort de ne pas saisir ces opportunités » précise Mickaël Mabilon. « Nous avions besoin de nous renforcer au niveau des trois quarts car incontestablement la saison dernière nous avions un déficit dans ce secteur. De plus, poursuit l’entraîneur des trois-quarts, nous avons bien compensés les départs, non programmés, des avants Nouhiaguet, Bariol et Herjean ce qui va nous permettre de disposer d’un groupe très compétitifs ». Dans une poule de 11 (Aix UC a refusé la montée) où  seules 4 équipes seront qualifiées il va falloir encore jouer des coudes pour accrocher un des quatre fauteuils. « La poule sera encore très dense avec en tête de gondole Nice qui a effectué un très gros recrutement et qui vise la montée. Saint-Jean en Royans et Châteaurenard ne sont pas en reste non plus, Montélimar a également bien recruté et il semblerait même que les promus sont ambitieux. Pour se qualifier, poursuit Mickaël Mabilon, il ne va pas falloir se louper sur les bonus, tant offensifs que défensifs. Certes tout comme la saison dernière nous entendons jouer les premiers rôles mais contrairement à ce qu’il se dit ça et là, je ne me positionne pas comme le favori de la poule » conclut l’entraîneur des trois quarts.

Jean-Claude Thévot

Photos J-C.T : (https://flic.kr/p/XGTRoQL’ASBC a bouclé un recrutement de qualité pour une équipe à la hauteur des ambitions du club.

LES MOUVEMENTS

Arrivés:

Rémy Martin, 3ème ligne,  (International, champion de France avec le Stade Français…), Thierry Brana, centre,  (RC.oulon, Carcassonne Pro D), Mouad Labbi, centre,  (Valence-Romans, Fédérale 1), Alex Carbonnel, 3ème ligne,  (Provence Rugby, Fédérale 1 Elite), Sami Rezgui, centre,  (St.Jean en Royan), Clément Chabanne, ½ de mêlée,  (Montélimar), Didier Johan, pilier, (Tricastin), Ludovic Zanini, talonneur, (Tricastin), Valentin Perret, 3ème ligne (Le Teil), Adrien Fantozzi, ¾ (Espoir Béziers Pro D2), Jay Havelu, 3ème ligne (Tongien, 1ère division Japon), Anthony Labatut, ½ ouverture (Tricastin, Darius Vaitkevicius, 2ème ligne (1ère division Lithuanie).

Départs:

Nouhiaguet, 3ème ligne,  (Villeurbanne), Bariol, 3ème ligne, (Les Angles), Combe et Ripert, 3ème ligne, (Monteux), Herjean, 2ème ligne (mutation professionnelle en région Parisienne), Zhvana, pilier, (retour en Georgie), Yazid Chouchane, ¾ (Tricastin).