rugby club bédarrides
contactez AS Bédarridessuivre ASB sur twitterforum as bédarrides

Face à Nice, le leader invaincu, l’ASBC s’est incliné avec les honneurs

IMG_362147.JPG

Pour Bédarrides-Châteauneuf : 1 essai Carrier (59), 1 transformation, 1 pénalité (15) Roche.
Pour Nice : 4 essais Defives (26, 47), Holmes (44)), Médina (75), 1 tansformation (47), Orquera, 1 pénalité (70) Roman

Bédarrides : Vergnes-Agro-Didier ; Carrier(cap) - Vaitkevicius ; B.Mortelette – Carbonnel - Havelu, ; Lombarteix (m)- Roche(o) ; Brana- Labbi – Boghossian - M.Mortelette; Franquine. Entrés en cours de match : Langalde, Zanini, Barneron, Chérif, Daminiani, Fantozzi, Rezgui.
Entraîneurs : M.Mabillon, J.Russel

Nice : Frih-Morel-Guniava ; Ckhaïdze-Lefebvre ; Holmes-Malavard (cap)-Cazanave (m)-Orquera(o) ; Parchemenier-Gigauri-Maquaire-Médina ; Defives. E,très en cours de match : Cherry, Dahbi, Mace, Kosse, Akarmoudi, Romain, Fritz.
Entraîneurs : J.Bolgashavili, Y.Bonnet.

Le combat des chefs tant attendu a bien tenu ses promesses et n’a pas déçu le millier de spectateurs présents. A commencer par Philippe Daminiani, le président. « Je suis fier de mon équipe. Les garçons ont fait un gros match, ils ont joué avec leurs tripes et pour finir il ne nous a pas manqué grand-chose ».

Effectivement, on peut même dire que le score ne reflète en rien la rencontre, l’ASBC aurait mérité mieux, mais face à des adversaires de ce calibre la moindre faute se paye cash. Dans les clous à la pause (3-5) au terme de 40 minutes de haut niveau où les deux équipes ont fait jeu égal, la rencontre va basculer dès la reprise. Un renvoi mal négocié par les Castel-Bédarridais permet à Nice, qui a récupéré le ballon d’enchaîner les temps de jeu et de pousser les locaux à la faute. Touche de pénalité, ballon porté, essai de Homes (44).

Pour des paroles déplacées l’arbitre sanctionne les locaux et rend le ballon aux Niçois sur le renvoi. Touche de pénalité, ballon porté, rucks et ballon en bout de ligne pour Defives, l’arrière qui vient finir le travail (47). En moins de 10 minutes l’ASBC s’est mis toute seule la tête au fond du seau. Pas découragés pour autant les Castel-Bédarridais vont repartir à l’assaut de la citadelle Niçois qui va finir par craquer sous les coups de butoir d’un groupe qui n’entend rien lâcher. Avec cet essai de Carrier (59), transformé par Roche, tout le stade recommence à y croire. Et ce d’autant plus que les locaux poussent de plus belle, sauf qu’ils perdent au contact un peu trop de ballon. Face à  un adversaire de ce niveau ça ne pardonne pas. Ballon volé sur un ruck alors que Bédarrides-Châteauneuf était sur le point de marquer, c’est tout au contraire Nice qui va chercher son bonus offensif au terme d’une énorme relance de près de 80 m (75).

C’en était fini des chances des Castel-Bédarridais qui se sont inclinés avec les honneurs devant, sinon meilleur, mais tout au moins plus opportunistes. « Nous réussissons bien la première période pourtant intense où ça tapé fort. Par contre dès la reprise nous prenons deux essais en 3 minutes qui nous fons très mal. Nous avons l’occasion de revenir mais par trois fois nous nous faisons arracher le ballon sur des coups qui pouvaient être gagnant. C’est vrai que ça fait mal de perdre à la maison mais reconnaissons que Nice c’est vraiment du très haut niveau » concède Mïckaël Mabillon.

Photo JCT (https://flic.kr/p/E38g5N)