rugby club bédarrides
contactez AS Bédarridessuivre ASB sur twitterforum as bédarrides

« Je ne m’attendais pas à jouer à ce niveau »

a_21_ans_mathieu_bertrand_a_droite_les_bras_en_l_air_est_la_bonne_surprise_de_la_saison_cote_asbc_en_trois_matches_il_a_ete_titulaire_a_chaque_reprise_en_3_e_ligne_photo_le_dl_patrick_roux_1537465878.jpg

Il est arrivé sans faire de bruit du côté des Verdeaux. À 21 ans, Mathieu Bertrand peut déjà s’enorgueillir d’être champion de France de Fédérale 2 et titulaire en Fédérale 1. Sans en rajouter, le jeune troisième ligne aile de l’ASBC continue d’emmagasiner de l’expérience. Rencontre avec celui qui gravit les échelons avec envie et fierté. Et qui compte bien ne pas s’arrêter en si bon chemin.

Vous avez intégré l’effectif de l’ASBC, la saison dernière en fédérale 2, plutôt discrètement. Comment s’est passée votre arrivée ?

« Je suis arrivé il y a deux saisons de l’équipe Bélascains du Vaucluse. J’ai démarré avec l’équipe B, puis les entraîneurs de la Une m’ont appelé pour rejoindre l’équipe. J’ai commencé lors de la phase retour du championnat par la rencontre face à Tricastin. Je ne m’attendais pas à vivre cette aventure avec en plus le titre de champion de France au bout. Je pensais que ça serait juste un tremplin. Cette aventure a été très belle, j’avais été très bien accueilli par le groupe ».

Vous étiez sous la coupe de certains joueurs ?

« Oui essentiellement ceux qui jouaient au même poste que moi, à savoir Rémy Martin, Cyprien Barneron ou encore Brian Mortelette. Ce groupe est allé aussi loin car c’était une véritable bande de potes. On se voyait tout le temps, même en dehors des terrains ».

Cela a changé cette saison ?

« Non, c’est toujours le même esprit. Même s’il y a beaucoup de nouveaux. Mais ils se sont très vite installés et intégrés ».

À 21ans, vous êtes déjà champion de France de fédérale 2 et titulaire en fédérale 1. C’est une trajectoire fulgurante ?

« Je ne m’attendais pas à ça. Et ni à jouer si vite en fédérale 1. Il manque un peu de monde et les blessés commencent à réintégrer le groupe. Mais c’est une très grande satisfaction et le fruit de beaucoup de travail personnel pour essayer de répondre présent ».

Quels sont vos objectifs à titre personnel ? Des envies d’aller voir plus haut ?

« Avant tout, c’est de jouer le plus possible et de faire tous les matches. Après je sais que dans le groupe, il y a de la concurrence. Mais elle est saine. On ne va pas se tirer la bourre entre nous. Pour la suite, oui j’y pense. Surtout en étant jeune et ambitieux. Mais il faudrait déjà que je joue une saison complète et que je puisse montrer mes capacités. Après si une opportunité se présente pourquoi pas, mais plus tard. Jouer plus haut, en “pro”, en Pro D2 ou en Espoir de Prod D2. J’ai le temps. Ce qui est certain, c’est que je ne pensais pas, à 21 ans, être à ce niveau et titulaire ».

Après ces trois premiers matches en fédérale 1, que vous inspire ce niveau ?

« Ça n’a rien à voir avec la saison dernière. Ne serait-ce que par les impacts. Les défenses sont plus serrées et fermes. Et on doit faire beaucoup plus d’efforts. On a fait un bon début de saison avec la victoire face à Villeurbanne. Après il y a eu cette défaite à la maison face à Bourgoin, qui est un peu l’épouvantail. Ce qui est rageant c’est de ne pas avoir marqué de points, alors qu’on avait des possibilités. Puis le match à la Seyne, nous a fait du bien. Malgré la défaite, on a ramené ce point du bonus, qui nous donne confiance. On a montré qu’on a notre place en fédérale 1. C’est important de le montrer et de faire voir qu’on n’a pas peur d’attaquer la ligne ».

Malgré tout, il y a encore beaucoup de fautes dans le jeu de l’ASBC. Comment l’expliquez-vous ?

« On doit encore mieux se connaître. Ça manque d’automatismes. Il faut qu’on arrive à régler les détails. On fait encore beaucoup d’erreurs en mêlée, dans les rucks, des en-avants. Mais ça commence à aller mieux, on l’a vu ce week-end ».

Dimanche vous recevez Vienne. Une équipe mal en point. Il y a une obligation de victoire à la maison ?

« Pour nous mettre en confiance et rester bien placés au classement, il nous faut l’emporter. Si on perd on risque d’être en difficulté pour remonter. On veut gagner tous les matches à la maison, pour se mettre en sécurité et prendre un maximum de points ».

Que vise l’équipe cette saison ?

« Le maintien avant tout. Et pourquoi pas se qualifier pour les phases finales. Mais on sait que ça sera très dur ».

Entretien réalisé par Alex GUEY

Photo le DL/Patrick Roux (https://flic.kr/p/MyfQUk)