rugby club bédarrides
contactez AS Bédarridessuivre ASB sur twitterforum as bédarrides

L'ASBC continue de marquer les esprits

32742223875_9a27c81712_o30.jpg

"Si les Niçois m'avaient proposé le match nul, j'aurai signé des deux mains sans demander mon reste", plaisante Philippe Daminiani. Bien que confiant en son équipe, le président de l'ASBC, tout comme le staff technique, n'en espérait pas tant. Dimanche dernier, tous se rendaient à Nice avec la ferme intention de faire un gros match avec pour seule ambition de se tester face à l'ogre de la poule. Il faut dire que depuis le début de saison les Niçois n'ont pas fait dans la dentelle avec sept victoires bonifiées sur huit acquises dont un 66-0 face à Châteaurenard, excusez du peu !

Face à ce club qui s'est déclaré candidat à la Fédérale 1 au terme de l'exercice et qui, pour se faire, s'est doté d'un budget "footballistique" avec pléthore de joueurs sous contrats professionnels, les autres clubs de la poule font office de parents pauvres. À tel point que tous les regards étaient braqués sur l'ASBC avant la rencontre, un club vauclusien qui a l'outrecuidance de tenir tête au seigneur azuréen.

Tous les amateurs de rugby attendaient cette rencontre. Certains, n'ayons pas peur de l'écrire, étant jaloux du succès de Bédarrides-Châteauneuf, espéraient même que ce dernier se prenne une belle toile. Il n'en fut rien. Les détracteurs en sont pour leur argent. L'ASBC a passé le test haut la main et peut, dès lors, se prendre à rêver.

Néanmoins, Mickaël Mabilon ne s'enflamme pas. L'entraîneur de l'ASBC sait que le chemin vers les phases finales est encore long et que l'on peut très bien dominer la phase de qualification de la tête au pied et rester à quai lors du match de la montée.

"Le résultat est ce qu'il est, mais moi ce que je retiens avant tout, c'est le contenu de la rencontre et là, je suis satisfait, confie Mabilon. Nous avons fait un gros match face à une équipe très athlétique et très puissante qui va, à n'en pas douter, monter en Fédérale 1. Je prends également en compte notre belle réaction, après une entame délicate où les Niçois nous ont pris devant et marqué des points."

À confirmer demain contre Tricastin

De ce type de rencontre entre deux formations très près l'une de l'autre, il en ressort toujours quelque chose. "Je note tout d'abord que nous sommes à leur niveau et que sur le plan comptable, nous prenons deux points à Nice, ce qu'aucune autre équipe n'a fait, soulève Mabilon. De plus, tout le monde a pris du plaisir. À commencer par les très nombreux spectateurs mais aussi les joueurs qui se sont montrés à leur avantage dans une rencontre de haute volée."

Reste que l'ASBC doit garder les pieds sur terre et se tourner, dès à présent, vers Tricastin, le prochain adversaire à venir aux Verdeaux, demain (15h.). Pour cela, on peut faire confiance aux cadres techniques qui, dès l'entraînement de mardi, ont ramené tout le monde sur terre !

La Provence Presse

Photo J-C.T (https://flic.kr/p/RTjsri)