rugby club bédarrides
contactez AS Bédarridessuivre ASB sur twitterforum as bédarrides

L'UN ARRIVE, L'AUTRE PART...

photo_gerald_boileau_photo_yves_impinna_1531072037.jpg

La période des “transferts” bat encore son plein pour nous livrer de belles surprises comme celles acquises par l’entente Bédarrides/Châteauneuf-du-Pape (fédérale 1) et Châteaurenard (fédérale 2).

En effet, Gérald Boileau en est la première puisque ce dernier va revenir dans son club de cœur, l’ASBC.

Ex-joueur et entraîneur de Bédarrides dans les années 2000 (sous la présidence de Gérald Reynaud), Gérald Boileau alias “Zorro” revient chez les “vert et noir” en lieu et place de Mickaël Mabillon parti lui à Avignon-Le Pontet (fédérale 3).

Qui dans le giron rugbystique ne connaît pas Gérald Boileau (demi d’ouverture) devenu entraîneur de formations comme Châteaurenard, Bédarrides, Les Angles ?

« Motivé par le challenge sportif de la fédérale 1 »

Une excellente pioche pour le club du président David Bellucci avec l’arrivée de l’ex-entraîneur de Châteaurenard, qui se lèche les babines d’avance à l’idée d’apporter son savoir à cette formation de l’ASBC qui vient d’accéder en fédérale 1 : « Je suis très satisfait et touché de l’intérêt qu’on peut me porter. La décision de venir fut très facile car je connais bien la maison pour y avoir porté le maillot et entraîné six saisons durant. J’ai toujours eu Bédarrides dans mon cœur. Avec ce challenge sportif qu’on m’a proposé, je suis motivé par le défi pour entraîner en fédérale 1, c’est très excitant. »

Désormais, on connaît le tandem d’entraîneurs pour la saison à venir. On veut parler de Jharay Russel et Gérald Boileau. Un duo choc et expérimenté.

Simon Carrier arrive à Châteaurenard 

Et voilà la seconde belle surprise avec le départ du capitaine de l’ASBC, Simon Carrier en direction de Châteaurenard.

Ne voyez aucunes "chamailleries" ni "soucis" entre le joueur et le club vauclusien. C’est un départ marqué par un choix professionnel du "géant vert" de Bédarrides/Châteauneuf-du-Pape : « C’est un vrai crève-cœur pour moi de quitter l’ASBC et de ne pas pouvoir poursuivre l’aventure en fédérale 1. Mon choix est lié à mon activité professionnelle et à mon incapacité à m’entraîner sérieusement comme la future division le demande. Je vais donc rejoindre Châteaurenard où j’ai pas mal d’amis là-bas. Je ne pars pas en terre inconnue car à l’époque quand j’étais jeune mon père (Jean-Pierre) me menait voir des matches au stade Pierre de Coubertin. Ce club m’a toujours fait rêver pour sa ferveur pour le rugby ! »