rugby club bédarrides
contactez AS Bédarridessuivre ASB sur twitterforum as bédarrides

Un seul point suffit au bonheur de l’ASBC

IMG_367379.JPG

Arbitre : M.Pasteur (Bourgogne)

Pour Bédarrides : 2 essais Carrier (18), Zanini (73), 1 transformation (73), 3 pénalités (5, 17, 40) Lombarteix.
Pour Tricastin : 3 essais Mestre (31), collectif (52), Soulerin (69), 1 transformation (31), 1 pénalité (48) Gomez.
Cartons blancs : Tricastin : Bives (17),  Da Costa (47), Pereyron (72).  Bédarrides-Châteauneuf : AZgro (69).
Carton jaune :
Bédarrides-Châteauneuf : Chouchane (69)

Bédarrides : Vergnes-Zanini-Didier ; Carrier (cap) - Vaitkevicius ; Carbonnel-Chérif - Havelu, ; Lombarteix (m) )- Labbi (o) ; M.Mortelette - Boghossian- Momo Aguogue-Daminiani; Chouchane. Entrés en cours de match : Langlade, Agro, Bertrand, B.Mortelette, Chabanes, Roche, Brana
Entraîneurs : M.Mabillon, J.Russel

Tricastin : Bives-C.Guichet-Pereyron : Da Costa-A.Guichet ; Duchaud-D’aiguevives de Malaret-Ferdinand ; Renard (m)-Mestre (o) ; Mendes Tavarès-Thévenot-Chouchane ; Tormo. Entrés en cours de match : Finistrosa, Gihr, Ageron, Soulerin, Belgat, Socie, Dakour.

 Après sa défaite  à Saint-Raphaël Bédarrides-Châteauneuf avait fait de ce cours déplacement une priorité, seule la victoire importait. « Gagner ici c’était essentiel, on ne retiendra que le succès » lâchait, un rien soulagé, Philippe Daminiani, le président. Il en allait de même pour Mickaël Mabillon, l’entraîneur : « On savait que venir gagner à Tricastin ne serait pas une mince affaire. Nous avons fait le match qui fallait sur la base d’un jeu dès plus simple. Je sens qu’avec cette victoire le groupe s’est resserré ».

Il fallait effectivement avoir le coude bien serré pour reprendre le score à 7 minutes du final après 35 minutes, en seconde période, compliquées passées dans son propre camp. Pourtant l’affaire ne pouvait mieux se présenter à la pause. Maître son sujet Bédarrides-Châteauneuf appliquait les consignes à la lettre.  Conquête, occupation du terrain, défense et discipline permettaient à l’ASBC de mener au score grâce à 3 pénalités de (5, 17, 40) de Lombrateix et surtout un essai somptueux de Carrier. Sur le renvoi de la seconde pénalité de Lombrateix, Brana récupérait le ballon et tel « Buzz l’Eclair » passait toute la défense du Tricastin en revue pour offrir, 60 m plus loin, un ballon en or que la capitaine Carrier est allé déposer derrière la ligne.

Au vue de cette période on pensait que l’ASBC allait vite enfoncer le clou. Il n’en fut rien. En fait le match a basculé à 52ème minute sur un fait de jeu. Touche de pénalité pour Tricastin, ballon porté et gros tas derrière la ligne. Dans un premier temps M.Pasteur refuse l’essai et donne une mêlée à Bédarrides-Châteauneuf, sauf que sur l’intervention de son assistant (officiel) à la touche il revient sur sa décision et accorde finalement l’essai aux locaux. Dès lors les Castel-Bédarridais vont en perdre leur rugby et faire tout et n’importe quoi et ce d’autant plus que le référé va mettre souvent la main à la poche et pénaliser les Vauclusiens par des cartons, obligeant ces derniers à jouer à 13 contre 15. Ce dont va profiter Tricastin pour porter derrière la ligne Soulerin suite à une touche de pénalité. A 20-14 à 10 minutes de la fin on pensait que les carottes étaient cuites. Que nenni. Acculé Tricastin commet la faute de trop. Touche de pénalité, ballon porté, Zanini point en coin. Le reste c’est Lombarteix qui l’écrit en passant la transformation de la gagne d’un essai marqué en coin.

Jean-Claude Thévot

Photo J-C.T (https://flic.kr/p/23dUv8o) Avec ses 3 pénalités et sa transformation dans un angle impossible Lombarteix a sauvé, sur le plan comptable, les meubles.